Qui vola bene les bénévoles ?

La tortue, qui sait ce que bénévolat veut dire – elle tond gratuitement la pelouse de sa maîtresse pendant que celle-ci se vernit lascivement les ongles de pied sur son balcon – s’est enquit des raisons qui pouvaient bien conduire ses frangines à se dandiner du fion aux abords des fan-zones de l’euro 2016, déguisées en barbies-ken reloocked by UEFA, et auréolées avant toute épreuve du titre glorieux de « bénévoles ».

Elle a trouvé une partie de la réponse à sa question sur un site de sévices publics* voué à l’édification des masses, relatant l’épopée de Laura Toudmem (la tortue maquille toujours les identités de ses cousin(e)s):

« L.T. compte parmi les bénévoles des fan-zones. Pendant un mois, la jeune fille va accueillir les milliers de journalistes censés couvrir les matchs. « On attend 4 000 journalistes », chiffre-t-elle, au micro de France 2. »

La tortue ne s’est pas attardée sur le calcul de la productivité desdits 4 000 journalistes, convoqués pour produire 4 000 fois les mêmes images et commentaires attendus, sur l’air du « s’ils avaient marqué plus tôt on aurait attendu moins longtemps », des soi-disant « journalistes » habitués à donner des leçons de productivité aux conducteurs de train CGT et aux enseignants qui gardent leurs enfants pendant qu’ils courent les cachets… des cachets sans doute suffisamment misérables pour les contraindre à de si misérables cachets.

Elle a accueilli comme une délivrance ces explications qui lui épargnèrent une longue psychanalyse :

« Au total, 6 500 volontaires, comme O. P. – une collègue de L.T. [n.d.r]. – sont chargés de veiller sur les supporters. La bénévole espère retrouver avec les touristes de l’Euro, un esprit de fraternité. Des bénévoles étrangers compteront aussi parmi les milliers de volontaires. L’objectif ? Venir en aide aux supporters de leur pays. »

J’aurais vu dans cette volonté de « venir en aide … » une irritation assez inexplicable de leur libido, si je n’avais eu présent à l’esprit que derrière (derrière… le mot est savoureusement désuet)  cet « esprit de fraternité » se dissimulait une appétence inavouée pour les crachats des Grosmann, pour les millions d’euros déposés sur leur compte en banque, et pour leurs crêtes de coq gominées… attendant de doubler la mise grâce à un shoot photo dans Select-Mag.

J’ai veillé toute la nuit en espérant qu’un magazine converti à la cause féminine – un journal qui pourrait s’appeler The team – demande la reconversion de ces prestations en salaires, pour mettre l’UEFA à l’abri de toute accusation malveillante de pratiquer des « passes en profondeur ».

*http://www.francetvinfo.fr/sports/foot/euro/euro-2016-les-benevoles-sur-le-pont_1491521.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s