Les premiers effets de la loi « El Khomri »

Je ne vous apprends rien : « Fin avril 2016, en France métropolitaine, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s’établit à 3 511 100. Ce nombre diminue de 0,6 % sur un mois (soit –19 900 personnes), de 1,2 % sur trois mois (–41 500 personnes) et de 0,6 % sur un an (–22 500 personnes). »

http://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/etudes-et-syntheses/dares-analyses-dares-indicateurs-dares-resultats/article/demandeurs-d-emploi-inscrits-a-pole-emploi-en-avril-2016

J’y ai vu comme une preuve de la sur-performance attendue de la loi El Khomri, consacrée à la flexibilisation du marché du travail. L’une des rares lois qui ne sera jamais votée (elle sera adoptée selon les dispositions de l’article 49.3) et qui porte ses fruits avant même son adoption (le terme, je l’avoue, est malheureux).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s