RTT : Jean Tirole devrait travailler moins pour que l’on gagne plus !

En enlevant mon bleu de travail ce soir, un camarade de poste m’a convaincu d’aller visionner l’entretien accordé (le terme doit convenir) par Jean Tirole – Lauréat du prix de l’Académie de Suède en mémoire d’Alfred Nobel – à la chaîne de télévision France 5, ce lundi 5 mai 2016 à 19h00.

Je ne connais pas Jean Tirole, mais je l’ai vu dire ceci sur mon écran plat (la plus-value de la télévision consistant à nous faire voir ce que nous entendons) : « Le partage du travail n’a jamais créé d’emploi, à la fois d’un point de vue théorique et d’un point de vue empirique (…) je pense qu’il n’y a aucune évidence empirique à ce sujet » .

Entendant ceci, la Tortue gracile a craché sa salade et mis coucher ses enfants sans manger, pour se donner le temps de fouiller dans les archives des statistiques publiques, à la recherche de ses souvenirs d’enfance. Et pour y retrouver ce qui suit. Consultable sur:

Entre septembre 1999 et septembre 2002, la durée hebdomadaire (effective) du travail est passée de 38,5 heures à 35,50 heures en France, du fait des lois Aubry  instituant la réduction et l’aménagement du temps de travail.

Sur la même période, le total des heures travaillées dans le secteur « principalement marchand » a augmenté de près de 3%. La réduction du temps de travail n’a donc pas empêché que l’on travaille collectivement davantage – signe qu’il y a eu de la croissance sur cette même période.

Dans le même temps, le nombre de salariés dans le secteur « principalement marchand » a fait un bond de 8 points (passant de l’indice 108 à 116), soit 5,5 points de plus que le nombre d’heures travaillées.

Vous me suivez ? (la tortue avance lentement, même lorsqu’elle se dresse sur se pattes arrières).

Cela veut vraiment dire que le nombre d’emplois a progressé beaucoup plus vite, en trois ans, que le nombre d’heures travaillées (l’écart est bien de de 5,5 points). Comme il y avait au début de la période (en septembre 1999) à peu près 14, 5 millions de travailleurs dans le secteur « principalement marchand », ces 5,5 points représentent à peu près 800 000 emplois supplémentaires, en comparaison de ce qui aurait dû être observé sans réduction du temps de travail, étant donné la faible augmentation de l’activité (3% comme vient de le rappeler la Tortue).

Voilà pourquoi j’ai mis coucher les gosses sans manger ce soir. Parce qu’il existe bien une preuve empirique que la réduction du temps de travail a permis de partager le travail, en faisant profiter de ce partage plus de 800 000 nouveaux salariés. Ne voulant pas élever ma progéniture dans l’idée que le mensonge peut être « payant », j’ai voulu la préserver du spectacle offert par ce monde déjà là, dans lequel un soit-disant Prix Nobel d’économie peut affirmer sans rougir (avez-vous remarqué la pâleur de Jean Tirole ?) qu’il n’y a aucune évidence empirique à ce sujet.

On sait très bien qu’une preuve empirique n’est pas suffisante pour convaincre un économiste – dont le métier consiste justement à se demander comment quelque chose qui fonctionne en pratique pourrait fonctionner en théorie – de changer d’avis. Mais cela devrait tout de même être suffisant, dans une démocratie bien organisée, pour exiger le renversement de la charge de la preuve, en la reportant sur les tenants d’une doctrine en délicatesse avec les faits.

 

Publicités

6 réflexions sur « RTT : Jean Tirole devrait travailler moins pour que l’on gagne plus ! »

  1. Sans être spécialiste de la question, il me semble que pour juger de la pertinence de la loi Aubry, il faut comparer la création d’emplois aux autres pays sur la même période : en effet, déduire qu’entre septembre 1999 et 2002, il y a eu 350 000 emplois grâce à cette loi me semble simpliste si, par exemple pour des raisons de croissance économique, nous aurions dû en créer bien plus.

    A cela s’ajoute, aussi, le coût de cette mesure, l’impact sur la compétitivité… cf https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_des_35_heures .

    Et pour être très simpliste (je n’ai pas le cursus de Jean Tirole), s’il faut une personne pour créer 50 paires de chaussures par jour et qu’on partage cette activité en disant qu’elle sera réalisée, désormais, par deux personnes… je suis d’accord avec vous : on a créé un poste mais on voit bien qu’on va devoir réduire le salaire du premier au risque de n’être plus compétitif et/ou qu’il va falloir subventionner ce poste par l’Etat… ce qui me semble plus possible vu l’endettement du pays.

    Et une petite digression qui me laisse penser que le partage du travail n’est pas la bonne solution est la corrélation entre robotisation d’un pays et courbe du chômage. Cf http://resources.grouperandstad.fr/5-graphiques-pour-comprendre-limpact-de-la-robotique-sur-lemploi/
    C’est, à mon avis, l’innovation et la productivité d’un pays (Allemagne, Corée du Sud…) qui créent de l’emploi.

    J'aime

    1. @Yves : bien sûr c’est un peu plus compliqué que cela. Cependant des études plus fouillées ont été effectué et, comme vous le soulignez à juste titre, cela dépend d’autres paramètres.
      L’économiste Eric Heyer (de l’OFCE) a montré combien l’affirmation de Jean Tirole « la RTT ne crée pas d’emploi est fausse ». Un peu de recherche sur la toile permet de trouver plusieurs études empiriques indiquant que la RTT créée de l’emploi :
      * en voilà une : How a Reduction of Standard Working Hours Affects Employment Dynamics
      * en voilà deux : http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/2001.02-07.1.pdf
      * en voilà trois : http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/es376377b.pdf

      Aimé par 1 personne

  2. Jean tirole est lauréat du prix de la BANQUE de SUEDE (et non pas l’Académie) en l’honneur d’Alfred Nobel. Ite missa est
    Sinon en effet il existe de nombreuses études qui montre l’intérêt e la RTT pour lutter contre le chômage. Mais cela dépend bien sûr de nombreux paramètres. En tout cas les 35 h en France en ont créé et ce malgré de nombreuses dérogations accordées. Voir sur France-Inter en podcast son interview avec comme VRAI condradicteur, C. Chavagneux de la Scop Alternatives économiques.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s