La médaille du travail à Carlos Taveres

J’ai appris en lisant les journaux – et eux aussi, semble-t-il – que le salaire annuel de M. Carlos Tavares, PDG de PSA Peugeot Citroën, est devenu supérieur à 5 million € par an.

J’ai relu mes classiques en économie (Ricardo, Smith, Marx, Jevons, Walras, Samuelson, Hicks, Tirole, Cahuc…) pour être bien sûr que les revenus des individus sont déterminés par (et donc égaux à) leur productivité.

J’ai ensuite converti la somme de 5 millions € en modèle 208 Peugeot, au prix catalogue (modèle de base, avec pneus et volant en option, comme d’habitude), et j’ai réalisé que si le salaire de M. Tavares était en rapport avec la doctrine qui justifie son salaire, sa productivité annuelle correspondrait à la production de 500 voitures (modèles 208) par an, rien qu’avec ses petites mains.

J’ai plaint madame Tavares du régime stakhanoviste auquel était soumis son mari (mais cela vaut bien la médaille du travail), je me suis inquiété des risques psycho-sociaux d’un tel régime, et j’ai même eu un mouvement de recul en pensant aux mains caleuses qui devaient glisser le soir sur son corps.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s